Accueil - Jeudi 17 août 2017
 
Formation
Systèmes d'impression
Internet - Réseau
Audit - ERP - GRC
Matériels
Logiciels








Pour nous contacter :
Tél : 01 40 16 10 77
Fax : 01 49 95 00 23


Formulaire de contact
Les établissements scolaires et universitaires s'apprêtent à effectuer leur révolution numérique
Le 09-Sep-2015
Avec l’adoption massive des technologies mobiles et des nouveaux usages qui en découlent, le secteur de l’éducation est particulièrement exposé et connaît aujourd’hui de profondes mutations. Les initiatives gouvernementales telles que le Plan Numérique pour l’Education à destination du primaire et du secondaire, ainsi que la prise de conscience par les Universités et l’enseignement supérieur des besoins exprimés par les différentes populations accélèrent cette révolution numérique. Mitel et SPIE Communications ont réalisé une étude sur le thème suivant : « Quels services et applications de communication dans l’éducation ». Cette enquête, menée avec le concours de DigitalOpinion, met en lumière les grandes tendances qui animent le secteur de l’éducation en matière de nouvelles technologies et de nouveaux usages qui leur sont associés. Il en ressort notamment que le BYOD est une véritable attente pour 30% des répondants et que 38% des répondants attendent du conseil en matière d’identification des besoins et de conduite du changement.

« En France, les usages évoluent en profondeur dans le monde de l’éducation et les établissements scolaires et universitaires se préparent à effectuer leur transformation numérique. Les contenus pédagogiques sont au cœur de cette révolution, comme leur accessibilité et la maitrise des données numériques. L’accès au savoir, en mobilité, transcende les secteurs et n’épargne pas celui de l’éducation. On assiste ainsi à une reconfiguration de l’économie du monde de l’éducation et des usages qui s’y pratiquent, » déclare Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Europe du Sud et Afrique de Mitel.

La mobilité, une tendance incontournable
La mobilité, dans son acceptation la plus large, est omniprésente parmi les besoins exprimés par les répondants tout au long de cette étude. Le principal service attendu est sans conteste la connexion mobile et sans contrainte quant au terminal utilisé. Ils sont 32% à estimer prioritaire le développement des connexions WiFi et DECT, aussi bien dans les salles de cours que sur l’ensemble de l’établissement. Comme dans les entreprises, les services informatiques du monde de l’éducation doivent faire face au phénomène du BYOD et aux risques de sécurité inhérents, une priorité que les DSI doivent prendre en compte. Pour 30% des répondants, il est indispensable de pouvoir se connecter au système d’information (SI) de l’établissement par le biais de leurs propres terminaux mobiles (ordinateurs portables, smartphones ou tablettes). Ainsi, l’accès à distance à un bureau virtuel ou espace numérique de travail, est un nouvel usage à prendre en considération, ce besoin étant identifié par 18% des répondants.

Le partage de contenu et la vidéoconférence au cœur des attentes
Dans le secteur de l’éducation, les nouveaux services font principalement référence à l’accès sécurisé aux contenus pédagogiques (26%), au parcours et acquis des élèves ou des étudiants (21%) et à l’enseignement à distance, notamment via la vidéoconférence (19%) qui semble s’imposer. La mise à disposition de contenus spécifiques et notamment pédagogiques se révèle être une attente forte. Le self-learning s’est largement développé notamment au travers des MOOC (Massive Open Online Course) et les établissements doivent s’adapter. De surcroit, l’enseignement à distance permet de proposer des spécialités rares aux élèves et étudiants… Et c’est la vidéo qui s’impose comme le vecteur privilégié du partage de contenus et de cette nouvelle forme d’enseignement. Pour 30% des répondants, la vidéoconférence doit être accessible en tout lieu et depuis tout type de terminal, nouvelle tendance qui s’affranchit des espaces dédiés (salle de vidéoconférence, salles de cours) pour investir le terminal de l’utilisateur. Ce n’est pas une surprise tant le média vidéo s’est également imposé dans la sphère privée.
De plus, l’accès au contenu doit s’effectuer dans une logique de self-service, l’ensemble des populations souhaitant pouvoir accéder et retrouver facilement les contenus disponibles à tout moment, en ligne (principalement via un portail Internet) ou au sein d’un espace numérique de travail.

L’accompagnement, nécessaire valeur ajoutée des projets
Que ce soit l’audit des infrastructures (21%), les préconisations d’évolutions (23%) ou encore et surtout l’analyse des besoins et des freins (38%), le conseil joue un rôle primordial dans le milieu de l’éducation. Face à l’hétérogénéité des populations impactées, il est nécessaire pour les décideurs d’être accompagnés dans la transformation numérique de leur établissement. Et au-delà des conseils techniques, c’est la capacité à identifier les services utiles et nécessaires ainsi que l’aide à la conduite du changement qui s’avèrent les plus importants.

Apparition d’une logique d’externalisation et de développement du Cloud
L’apparition de ces nouveaux usages et des nouveaux outils pour y répondre soulève la question de la maintenance. On constate ici que la notion de propriété est encore importante pour 44% des répondants qui pensent que les établissements doivent détenir et gérer eux-mêmes leurs infrastructures. Cependant, elle perd du terrain en faveur de l’utilisation de solutions Cloud qui fait une percée importante et logique (31%), puisque le Cloud est vu comme une solution favorisant clairement la mobilité et le multi-device.

« L’évolution des usages au sein du secteur de l’éducation est exacerbée par l’utilisation native du numérique par les jeunes générations : mobilité, visioconférence, MOOC, médias sociaux... Pour mener à bien des projets et opérer cette transformation numérique, l’étude confirme une attente importante des acteurs de ce secteur en matière de conseil et d’accompagnement à la conduite du changement pour les utilisateurs. C’est ce que nous constatons également au quotidien, lors de nos déploiements de projets, et qui constitue notre valeur ajoutée en tant qu’Entreprise de Services Numériques » conclut Zahra Essi, Responsable Développement des Activités Stratégiques de SPIE Communications.


Méthodologie :
Cette enquête a été réalisée par Mitel et SPIE Communications début 2015 via un questionnaire envoyé par email au secteur de l’éducation, la mise en ligne sur Internet d’un site de collecte de réponses et une campagne de télémarketing organisée par DigitalOpinion. Cette étude, qui couvre plusieurs thématiques telles que la mobilité, l’accueil, l’accès aux contenus, les infrastructures de communication et les services associés a été réalisée auprès de 100 répondants dont des techniciens (responsables informatique et responsables réseau), des enseignants et des étudiants. Les résultats complets de l’étude sont disponibles ici
  


Les derniers articles mis en ligne