Accueil - Jeudi 24 août 2017
 
Formation
Systèmes d'impression
Internet - Réseau
Audit - ERP - GRC
Matériels
Logiciels








Pour nous contacter :
Tél : 01 40 16 10 77
Fax : 01 49 95 00 23


Formulaire de contact
Pourquoi le Cloud hybride s’inscrit-il dans les stratégies d’avenir des services IT des entreprises ?
Par Eric Velfre, directeur exécutif, Enterprise Solutions, Dell France
Le 07-Jan-2016
Eric Velfre Le rythme du changement s’intensifie chaque jour davantage dans les entreprises. Les stratégies, l’infrastructure et les technologies changent. De nouveaux concepts voient le jour, à l’instar du Cloud, qui obligent les entreprises à revoir leurs perspectives à la lumière des nouvelles opportunités qui se présentent. L’adoption de ces techno logies crée des charges de travail et des sollicitations supplémentaires pour les datacenters, ce qui a un impact sur l’expérience utilisateur et peut changer la façon de fonctionner de l’entreprise. Les entreprises doivent voir dans cet effort de modernisation l’occasion de se distinguer durablement de la concurrence, mais il soulève également la question de la part qu’occupe l’IT dans leurs stratégies de développement. Désormais, elles doivent pouvoir jeter des ponts entre l’existant et leurs investissements futurs pour se connecter, pour innover et poursuivre leur croissance. L’approche hybride du Cloud est celle qui pose les fondations les plus stables pour préparer l’avenir.

Pourquoi déployer un Cloud hybride ?

La majorité des entreprises utilise une combinaison de Clouds publics et privés pour stocker leurs données. Dans les Clouds publics, les données sont stockées sur des serveurs appartenant à des fournisseurs tiers, ce qui limite les frais opérationnels et de maintenance pour l’entreprise utilisatrice. Mais cette perte de contrôle peut faire peur : en cas d’erreur du fournisseur tiers ou si une panne se produit, il devient impossible d’accéder à l’information . En, outre, il n’est pas forcément simple de changer de fournisseur. Un Cloud privé est piloté à partir d’un datacenter qui appartient à l’organisation. Dans ce cas, l’entreprise est aux commandes, elle peut adapter la configuration comme elle le souhaite, mais la nécessité de devoir administrer un datacenter peut venir compliquer ses opérations et interférer avec l’activité et les métiers de l’organisation.

Le Cloud hybride est un entre-deux qui combine les avantages des deux types de Cloud dans une même entité, l’offre de Cloud public d’un fournisseur et une plateforme de Cloud privé. En répartissant leurs données et applications entre ces deux ressources, les entreprises peuvent à la fois optimiser leur environnement et rationaliser leurs fonctions au quotidien. Les e-mails peuvent être conservés sur un Cloud public pour que les connexions des salariés à leurs comptes de messagerie ne ralentissent pas l’accès aux données stratégiques importantes du côté privé du Cloud. Et les clients reprennent le contrôle. L’entreprise peut décider quels types de données stocker sur un serveur public et préférer un Cloud privé pour conserver ses informations sensibles en toute sécurité. Elle profite des avantages des deux types de Clouds, privé et public, et peut équilibrer ces deux approches à sa guise.

Maîtriser les défis de l’économie moderne

Il n’est jamais simple d’opérer la transition vers une nouvelle utilisation de la technologie. Les entreprises qui envisagent de déployer un Cloud hybride sont confrontées à des défis spécifiques, souvent inédits pour elles. On retrouve les aspects communs à tous les déploiements : contrainte de calendrier, transition et support des utilisateurs. Le Cloud hybride présente également des spécificités intéressantes pour tout DSI. Avec l’explosion du volume des données, les déploiements de Cloud hybride doivent permettre l’accessibilité instantanée sans ralentir le reste du réseau. L’approche du Cloud hybride permet aux entreprises de choisir où elles souhaitent stocker leurs données et de déployer judicieusement les capacités de calcul et de stockage pour un maximum d’efficacité de leur configuration et limiter les risques sur le réseau.

Les considérations budgétaires pèsent aussi beaucoup dans les discussions entre les DSI et la direction pour justifier les dépenses et investissements. Les décisions de déploiements prises aujourd’hui doivent souvent rester valables pour cinq ans minimum. Il n’est pas envisageable d’y revenir après une année d’utilisation seulement, bien avant la fin du cycle de vie. Le Cloud hybride permet aux clients d’acheter les équipements dont ils ont besoin sur le moment et de monter en charge quand ils sont prêts. Les décideurs IT sont au fait des coûts du Cloud hybride et 71% confirment qu’ils sont effectivement alignés sur leurs prévisionnels de départ, ce qui signifie que c’est une solution durable, qui aide à respecter les limites budgétaires fixées.

Les derniers articles mis en ligne